Forum Fleur de Lys - Jardinage
Afin d'avoir accès à tout le contenu des sujets et discussions des forums, nous vous invitons à vous inscrire.

Pour des mesures de sécurité, l'activation n'est pas instantanée et sera faite dans un court délai par un administrateur.

Au plaisir de vous compter parmi nous bientôt.

Les engrais verts

Aller en bas

Les engrais verts Empty Les engrais verts

Message par allopacs le Mar 26 Juil 2005, 03:18

Pour qu’une végétation soit en santé, le sol doit pouvoir lui fournir les éléments nutritifs nécessaires à sa croissance. Il faut donc nourrir le sol adéquatement. Comment? Avec des engrais verts. Regardons de plus près ce qu’ils sont, leurs avantages et leurs inconvénients.

par Patricia Lamy, agronome




Un engrais vert est une plante, une graminée (seigle, sarrasin, blé, avoine, millet) ou une légumineuse (trèfle, luzerne, soya), qui est semée, puis enfouie alors qu’elle est encore en période végétative, soit à l’état vert. Idéalement, l’espèce utilisée présente une croissance rapide et fournit une bonne quantité de biomasse lors de son enfouissement. On utilise les engrais verts dans une partie du jardin non cultivée, ou encore lorsque la période de végétation est terminée. On peut les semer au printemps ou à l’automne.
Par contre, lorsqu’on le fait au printemps, il faut faire attention au stade de décomposition de la biomasse avant de cultiver le potager, car lorsque sa décomposition débute, il peut y avoir libération de substances, comme des acides, qui augmentent la température dans les amas, perturbent la croissance des très jeunes pousses et nuisent parfois carrément à la germination. En agriculture biologique, l’utilisation des engrais verts est une pratique presque essentielle, puisque peu de fertilisants sont apportés au sol outre les composts et autres fumiers.



On devrait semer les espèces choisies au début du printemps, dès que la terre s’est réchauffée, ou encore à l’automne, dès que la saison de croissance des légumes est terminée. Les engrais verts s’adaptent à la plupart des sols, mais nécessitent tout de même une certaine fertilisation, notamment en potasse. On laisse croître les végétaux pour une période déterminée, en se rappelant qu’il faut absolument détruire les plantes avant la montée en graines pour éviter les problèmes de semis spontanés.
On passe la tondeuse ou on coupe au ciseau la partie végétative, puis on la laisse reposer quelques jours à la surface du sol. Par la suite, on l’enfouit dans les premiers centimètres du sol à l’aide d’une bêcheuse. On peut aussi enfouir directement les plantes si elles ont gelé. Plus les engrais verts sont enfouis jeunes, plus ils fournissent de l’azote; plus ils sont enfouis vieux, plus ils offrent de la matière organique (biomasse).




Légumineuses ou graminées?


Les légumineuses ont l’avantage de fixer l’azote atmosphérique, qu’elles transmettent au sol lors de l’enfouissement. Par contre, leur croissance est souvent plus lente que celle des graminées, donc elles produisent moins de biomasse à enfouir. Quant aux graminées, leur taux de croissance est très rapide, ce qui en fait des espèces avantageuses.




Les engrais verts offrent plusieurs avantages. Tout d’abord, ils amendent la structure du sol. De plus, le système racinaire bien développé des plantes utilisées améliore la porosité du sol et, par le fait même, accroît son aération. Cela facilite les échanges gazeux et la pénétration de l’eau dans la terre. Quant à la biomasse, elle se transforme graduellement, une fois enfouie, en matière organique, ce qui favorise aussi la préservation de l’humidité dans le sol. En outre, les engrais verts offrent une qualité de fertilisation considérable. Lorsque la biomasse se décompose, elle dégage de l’azote et d’autres nutriments qui seront utilisés soit par les micro-organismes du sol, soit par les cultures légumières.


Comme les engrais verts sont semés avant ou après la saison de croissance des légumes, ils occupent un espace vacant qui pourrait être érodé par le vent, ou lessivé par les pluies abondantes de l’automne ou la fonte des neiges, au printemps. En effet, ils captent les éléments nutritifs qui n’ont pas été utilisés par la culture après la saison des récoltes et préviennent leur écoulement vers les cours d’eau ou les nappes phréatiques, prévenant du même coup la pollution qui en résulterait.
La décomposition des engrais verts, accélérée par le gel et le dégel, remet les nutriments en circulation et les transforme en nourriture pour la végétation à venir. Enfin, les engrais verts stimulent la flore microbienne du sol. Ils constituent une banque de nourriture importante pour les vers de terre et les autres insectes bénéfiques, en plus de nourrir les micro-organismes qui s’y trouvent.
:hyper:

Les rotations de cultures, combinées à l’utilisation d’engrais verts, agissent contre les maladies, les insectes et les mauvaises herbes. En effet, certaines plantes opposent une importante résistance aux mauvaises herbes, comme le sarrasin, qui les étouffe par sa densité et sa vitesse d’implantation. D’autres espèces peuvent briser le cycle des plantes hôtes de certains insectes et nuire ainsi à leur reproduction. C’est le cas du millet perlé, qui nuit aux nématodes, ces insectes qui attaquent les carottes.
Aussi, certains végétaux jouent un rôle répulsif contre des pathogènes. Par exemple, dans un jardin où l’on cultive des pommes de terre chaque année, on a de fortes chances de trouver des doryphores. Or, en plantant des engrais verts dans ce même jardin, on perturberait le cycle du doryphore, puisque celui-ci ne trouverait plus sa plante hôte favorite et migrerait ailleurs, en quête de nourriture. Il y aurait donc moins de pontes cette année-là ainsi que l’année suivante, et il se pourrait bien que la population soit moins importante.


Une mauvaise gestion des engrais verts peut également apporter un lot d’inconvénients. S’ils ne sont pas enfouis au bon moment, ils peuvent constituer un problème d’herbes indésirables considérable. Les graminées doivent être détruites avant la montée en graines si on ne veut pas se retrouver avec une banque de semences prêtes à germer l’année suivante. On peut aussi avoir un problème d’envahissement si l’on sème des espèces très vivaces comme de la vesce, une légumineuse qui pourtant apporte une bonne quantité d’azote au sol.

Évidemment, lorsqu’on utilise des engrais verts, on diminue dans certains cas la superficie de culture disponible. Si l’espace est limité, on peut choisir des plantes à cycle court comme le millet japonais ou le sarrasin (on peut faire deux semis par été avec ces plantes). Comme vous le voyez, les avantages surpassent aisément les inconvénients. :Star:
allopacs
allopacs
Collaborateur de Bronze

Nombre de messages : 1815
Ville et zone : Portes-Les-Valence Zone 8b
Date d'inscription : 07/04/2005

http://allopacsl.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Les engrais verts Empty Re: Les engrais verts

Message par Lise P. le Mar 22 Aoû 2006, 20:49

je veux semer du seigle d'automne allopacs qu'est-ce que tu en penses? on est entrain de se faire un méga potager et j'aimerais bien travailler mon sol avant tou pour le rendre plus fertile, tu me conseilles quoi au juste??? :soleil:

Lise P.
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les engrais verts Empty Re: Les engrais verts

Message par pazioné le Mar 22 Aoû 2006, 23:14

de mon coté
je sème des chips l'automne (brf)
quelques fois je vois des hémérocalles dans ma soupe je passe alors le feuillage à la déchiqueteuse et aujardin
donc je crois un engrais vert avec bien des fibres
qui
dans ma belle glaise est le bienvenue
et
vous avez bien raisone de dire que je vois des chips et des héméros partout
pazioné
pazioné
Collaborateur d'Argent

Nombre de messages : 2142
Ville et zone : limoilou quebec quebec
Date d'inscription : 21/05/2006

http://www.membre.oricom.ca/cfal1

Revenir en haut Aller en bas

Les engrais verts Empty Re: Les engrais verts

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum